Le travail par le mouvement

Le corps tout entier est fait pour se mouvoir. Notre corps n’est que mouvement : nos jambes, nos bras, nos muscles, bien sûr, mais il y a également du mouvement dans la circulation sanguine, le rythme cardiaque, la respiration, la digestion et le fonctionnement du cerveau par exemple.

Le mouvement est primordial pour l’être humain et encore plus pour les enfants ! C’est bien par le mouvement que le bébé apprend à s’asseoir, ramper, marcher, sauter, … puis plus tard à lire et à écrire, n’est-ce pas?

C’est la raison pour laquelle dans ma pratique professionnelle, j’utilise essentiellement 2 approches basées sur le mouvement pour aider les enfants en difficultés d’attention, de concentration, d’apprentissage, de gestion de leurs émotions (peur, colère, tristesse), … :
L’Intégration motrice primordiale (IMP) et le Brain-Gym.

Intégration motrice primordiale (IMP)

L’IMP est une approche centrée sur l’intégration des réflexes et des mouvements primordiaux.

Les réflexes primitifs (ou réflexes archaïques)

Les réflexes primitifs émergent les uns après les autres, de la vie intra-utérine aux premières années de vie de l’enfant. Ils s’exercent durant plusieurs mois puis s’inhibent et disparaissent pour laisser place à de nouveaux comportements (les réflexes de vie ou réflexes posturaux).

Ces réflexes archaïques sont la base de notre développement corporel, cérébral et comportemental. En cas de stress ou de réel dangers, ils reprennent les commandes afin de nous protéger(physiquement ou émotionnellement). Cependant cela devient problématique lorsqu’ils s’installent de manière durable.

En cas de problème dans notre développement, ces réflexes peuvent se mettre à dysfonctionner de différentes manières :

  • ils peuvent devenir hyper-actifs, hypo-actifs, voire même ne pas émerger du tout ;
  • le réflexe va alors être persistant au lieu de s’inhiber et empêcher la bonne mise en place de compétences au niveau corporel, émotionnel, relationnel  ou encore cognitif.

L’IMP pour qui ?

Beaucoup de difficultés comportementales résultent de réflexes non-intégrés et sur lesquels, l’enfant n’a aucune influence.

Pour citer quelques exemples :

  • L’enfant, souvent étiqueté à tort, d’hyperactif, qui se tortille continuellement sur sa chaise, ne tient pas en place, s’affale sur son bureau, enroule ses pieds autour des pieds de sa chaise ou se met à genoux sur sa chaise.
  • L’enfant qui appuie tellement fort sur son crayon que la mine se casse ou que son stylo transperce la feuille.
  • L’enfant qui oublie ses leçons d’un jour à l’autre. La poésie apprise (et connue) la veille au soir est oubliée dès le lendemain matin. L’orthographe d’un mot connue un jour a disparu de son cerveau le jour suivant. Il en va de même pour les tables de multiplication.
  • L’enfant qui a du mal à s’organiser, il inverse les lettres b/d/p/q, « sac » et « cas », ne connaît pas la droite et la gauche et n’arrive pas à suivre des indications pour trouver son chemin.
  • L’enfant décrit comme « maladroit » qui fait tomber des objets, trébuche, se fait des croche-pieds à lui-même. Dans certains cas il fait rire en faisant passer ses maladresses pour des clowneries.
  • Le « rêveur » (dans les nuages) ou le « distrait » qui regarde aux alentours mais pas la tâche qu’il est censé accomplir (leçon, devoirs).
  • L’enfant qui « explose », se précipite, « fonce sans réfléchir », manque de contrôle.
  • L’enfant qui a peur de l’échec, ne répond pas aux questions de l’enseignant même s’il a la réponse de peur de se tromper, doute en permanence de lui-même et de ses réponses. La peur va parfois jusqu’au refus de faire par peur de l’échec anticipé.
  • Le « bagarreur » : enfant inquiet qui cherche à tout contrôler à tout prix et qui en devient brutal.

Toutes ces « étiquettes » collées sur le front des enfants, souvent depuis tout petit, peuvent disparaître grâce à l’IMP.

Et concrètement en séance, comment ça se passe ?

Tout commence par un entretien au cours duquel vous (vous et votre enfant) me faites part des difficultés que vous éprouvez au quotidien.

Dans un second temps, je vais tester quelques réflexes et voir si ceux-ci sont intégrés. A partir de ces observations, je l’accompagnerai grâce à des activités de remodelage, des bercements, des jeux avec des sacs de grains, des mouvements rythmés (…) afin de faire maturer les réflexes nécessaires. Je pratique donc quelques exercices en séances et vous fournis un programme d’activités motrices à pratiquer quotidiennement. Quelques minutes par jour suffisent et cela permet surtout d’amplifier l’efficacité des résultats rapidement obtenus.

Nous nous revoyons 4 à 6 semaines plus tard. Vous me faites part des évolutions que vous avez constatées et nous avançons : je teste à nouveau les réflexes, vois ceux qui ont encore besoin d’être travaillés et agis sur les suivants.

De même, vous repartez avec votre programme d’activités à suivre avec votre enfant et nous continuons le suivi sur quelques séances.

Deux séances sont parfois suffisantes pour obtenir un réel  changement. Ensuite, c’est vous qui donnez le rythme !

Tarifs et modalités

Séance individuelle : 50 € la séance d’1 heure. Payable à la fin de la séance, en chèque ou en espèces.

Brain-Gym

Le Brain-Gym est une approche éducative qui utilise des mouvements pour développer notre potentiel. En effet, pour que les apprentissages soient efficaces et durables, il faut associer activité intellectuelle et activité physique. Le corps est un vecteur d’apprentissage et son utilisation facilite les acquisitions intellectuelles.

Ces 26 activités ont été conçues par Paul Dennison dans les années 1980, afin d’aider les adultes et les enfants à accéder de façon plus facile à l’apprentissage et à améliorer leurs performances.

Cette gymnastique des neurones s’inspire du yoga, de la psychomotricité, de l’ergothérapie ou encore de la médecine chinoise. Les mouvements de Brain Gym remplissent le corps d’énergie et permettent de se préparer à apprendre en stimulant les 2 hémisphères du cerveau : ils les aident à se reconnecter.

Les exercices sont ludiques, facilement réalisables en autonomie et une fois assimilés peuvent être répétés régulièrement à la maison.

Ils permettent :

  • d’améliorer les  capacités de lecture, d’écriture, d’expression orale et de logique,
  • de mieux se concentrer, mieux mémoriser, communiquer et mieux écouter,
  • de mieux gérer le stress (comme les évaluations écrites ou orales),

Les exercices de Brain Gym sont rapides et faciles à réaliser, même pour des enfants seuls. Ceux-ci apprennent à mieux se connaître et leur confiance en eux-mêmes s’en trouve stimulée.

Comment je l’utilise dans ma pratique ?

En fonction de l’objectif que nous nous sommes fixés ensemble (vous, votre enfant et moi) je lui propose des activités ciblées et personnalisées pour atténuer les difficultés qu’il peut rencontrer au quotidien. Je pratique les activités avec lui en toute bienveillance et, toujours à l’écoute de ses ressentis, petit à petit j’intègre de nouveaux mouvements.

A la fin de la séance, je vous propose de reprendre quelques exercices avec lui à la maison pour de meilleurs résultats.

Les activités de Brain Gym s’accompagnent, selon l’objectif recherché, de postures de yoga, d’exercices de sophrologie ludique, de respirations de cohérence cardiaque, …

Tarifs

30 € la séance de 30 à 45 minutes, payable en chèque ou en espèces.